Balade au fil de l'eau à Paris : la Tour Eiffel

Avant d’embarquer Port de la Bourdonnais, en face du Trocadéro, nous faisons une promenade au pied de la Tour Eiffel, le « Phare de Paris ».

Phare, la Tour l’est à plus d’un titre, et d’abord littéralement.

Le "Phare de Paris"

N’est-ce pas elle, en effet, dont les lanternes, en tournant, illuminent toute la capitale et se voit depuis les hauteurs des villes alentours ? Par temps clair, le phare est visible à 80 km. Il fonctionne tous les soirs dès que la Tour est illuminée et il s'éteint en même temps qu'elle. Ne dit-on pas aussi, que, de jour, du haut de son sommet, on peut voir jusqu’à 90 km autour de Paris ?

 
la tour-eiffel tour eiffel vue dessous

Symbole de Paris, elle est le monument le plus visité en France. La première année de son ouverture, elle a attiré 2 millions de visiteurs, et jusqu'à aujourd'hui, plus de 220 millions.

La « Grande Dame », comme on la nomme, est née en 1889 pour l’Exposition Universelle qui devait célébrer le centenaire de la Révolution Française.

La Tour Eiffel en quelques chiffres

Il lui a fallu peu de temps pour atteindre ses 310 m de hauteur. Les travaux, commencés le 26 janvier 1887, ont bien été achevés 21 mois plus tard. Elle a été officiellement inaugurée le 31 mars 1889, à temps pour l’Exposition. Gustave Eiffel a été, à cette occasion, décoré de la Légion d'Honneur sur l'étroite plate-forme du sommet.

Quelques chiffres peuvent suffire à donner le tournis pour présenter la « Dame de fer » (un autre de ses surnoms) : 3 étages créent des ordres horizontaux qui viennent heureusement ponctuer les lignes verticales.

 
tour eiffel entree vue dessous centree tour eiffel

Ce sont 18 038 pièces métalliques, assemblées par 2 500 000 rivets, qui la composent. La Tour Eiffel est, heureusement, très légère. Elle n’exerce, sur ses fondations en béton, qu’une pression de 4,5 kg/cm2, alors qu’elle pèse, en totalité, 10 000 tonnes, dont 7 300 tonnes pour la charpente métallique.

Les piliers, placés aux quatre points cardinaux, forment un carré de 125 mètres de côté. Ses 1710 marches nous mènent jusqu’au sommet, à 310 mètres de hauteur, mais seules les 1665 premières sont ouvertes au public...

Avec son antenne, elle mesure 324 mètres. Pour une meilleure circulation, cinq ascenseurs ont été mis en service dès le mois de juin 1889.

Les étages de la Dame de Fer

Le rez-de chaussée. C’est au pilier nord qu’on prend les ascenseurs. L’un d’eux, le plus important, permet même à 110 personnes à la fois de monter directement au deuxième étage, étape obligatoire pour monter ensuite jusqu’au sommet. Mais la machinerie elle-même est cachée aux yeux du public.

Elle a été placée en sous-sol par effet d’esthétique et de sécurité. Lorsqu’on attend là son tour, on est sous la bienveillante surveillance de Gustave Eiffel en personne dont le buste doré, du sculpteur Bourdelle, est placé à l’angle du pilier.

Le premier étage, situé à 95 mètres d’altitude, achevé dès avril 1988, abrite aujourd'hui la brasserie "Altitude 95" et reçoit des expositions et manifestations temporaires.

Une large galerie circulaire expose, grâce à des tables panoramiques, les sites et monuments parisiens. On y voit aussi un tronçon de 4,30 m de l’escalier hélicoïdal qui reliait le deuxième étage au sommet de la tour. Gustave Eiffel l'utilisait pour atteindre le bureau qu'il s'y était aménagé. Mais, après sa mort, l'escalier a été démonté en 1983.

 
tour eiffel 2 pied de la tour eiffel

Quelques manifestations : Pour la Noël 2006, on y avait installé une patinoire géante et une forêt magique…

Quant aux illuminations, elles changent suivant les événements : éclairée en bleu pour célébrer l’Europe, elle devient rouge lors du nouvel an chinois. A l’inverse, le 1er février 2007, entre 19h55 et 20h00, la Tour a participé à l’opération « 5 minutes de répit pour la planète » pour attirer notre attention sur la consommation d’énergie et son impact sur le réchauffement climatique : Les illuminations ont été éteintes pendant 5 minutes, l’éclairage de sécurité est resté seul en fonctionnement..

Au deuxième étage, à 115 mètres, un restaurant élégant, le Jules Verne, qui bénéficie d'un accès direct par ascenseur privé depuis le sol (pilier Sud), domine Paris. Son décor gris fer veut mettre en valeur les structures métalliques de la Tour qui jaillissent de toutes les perspectives. Depuis le 1er janvier 2007, la cuisine du Jules Verne est signée Alain Ducasse.

A côté de boutiques de souvenirs et de vitrines explicatives, un puits de vision, par des hublots vitrés, offre une vue plongeante vers le sol et donne un angle original pour de curieuses photos.

Le troisième, à 276 m, s’atteint par des ascenseurs panoramiques qui offrent une vue sur l’étonnante audace architecturale du monument. Le bureau de Gustave Eiffel est reconstitué, ainsi qu’un des bureaux des ingénieurs de la Tour. Au bout des 180 mètres d’ascension, les tables panoramiques, en plus des monuments parisiens, indiquent aussi les directions et les distances des plus grandes villes du monde.

 
plaque eiffel gustave eiffel

Quant au sommet, complètement transformé depuis l’origine, il supporte maintenant plusieurs dizaines d'antennes de toutes sortes, dont un mât de télévision qui culmine à 324 mètres. Les premiers essais de télévision à partir de la Tour datent de 1925 et les premières émissions régulières de 1935.

La tour Eiffel est restée l'édifice le plus haut du monde jusqu'à la construction à New York du Chrysler Building, de 319 mètres, en 1930, puis de l'Empire State Building, de 348 mètres, en 1931. Depuis, dans le monde entier, les architectes se livrent à une course en hauteur effrénée. Chaque année une nouvelle tour vient détrôner les précédentes.

Balades à Paris au fil de l'eau

Nous aimons flâner dans Paris au gré de l’inspiration ou de nos envies…

Nous réalisons une de ces envies : découvrir Paris depuis la Seine, ce ruban qui la traverse nonchalamment après avoir, il y a longtemps, délimité, en ses îles, la première agglomération.

C’est en effet sur l’île de la Cité et l’île Saint-Louis, lieux faciles à défendre, que les Parisiis (un nom celte qui vient du nom d'une embarcation fluviale) ont édifié le premier petit village, qui avait rang de capitale de la Gaule celtique. A la suite de la conquête romaine, en 52 av. JC, il devient Lutèce, du latin « boue » et s’étend jusqu'à l'actuelle montagne Sainte-Geneviève.

C’est le roi des Francs, Clovis, vainqueur des Romains en 486, qui s'établit à Paris et en fait la capitale de son royaume en lui rendant son nom d’origine…. Et c’est le début de notre histoire !

Une flânerie intelligente

circuit bateau bus

Mais revenons à notre époque : une ingénieuse navette parcourt la Seine en boucle, de la Tour Eiffel au jardin des Plantes en 8 escales. C’est le « batobus », partenaire du Comité régional du tourisme de Paris Ile-de France qui nous propose ces promenades.

On prend un ticket qui permet, toute la journée, de monter et descendre du bateau à sa guise, et d’en profiter pour visiter les quartiers et les sites remarquables qui sont sur notre route.

L'affiche du bateau-busbatobus sur l'eau.

Un beau matin de dimanche, donc, avec deux amis, on se dirige vers un des terminus géographiques : la Tour Eiffel. De là, le batobus dessert quatre escales sur la Rive Gauche : le Musée d’Orsay, St Germain-des-Prés, Notre-Dame et le Jardin des Plantes, et trois en revenant, sur la Rive Droite : l’Hôtel de Ville, le Louvre et les Champs Elysées avant de regagner, en boucle, la Tour Eiffel.

Notre idée est de profiter de la journée ensoleillée au maximum. Quelques arrêts nous permettront de flâner à notre guise. Comme nous ne verrons pas tout, les  escales suivantes relieront, d'autres jours, nos futures escapades à ce fil rouge que nous commençons à dévider aujourd’hui.

le batobus à l'attache seine embarcations quai bucolique d'or et de pierre.....

Mais, avant d’embarquer Port de la Bourdonnais, en face du Trocadéro, nous faisons un tour au pied de la Tour Eiffel, le « Phare de Paris ».

Pour les curieux qui désirent nous imiter, visitez le site du Batobus et ses différentes escales :

--> Le Batobus