Romans et nouvelles

Fura Tena

Titre : Fura-Tena,
Auteur : Jean Bertolino
Editeur : Presses de la Cité

Le thème :

fura tena

Luc Andrade, au début du XXI° siècle, est un jeune archéologue français, qui s'est spécialisé dans la civilisation précolombienne.

Lors de ses recherches, il tombe sur la légende d'une reine mythique, Fura-Tena, qui, au ceur de la sierra Nevada colombienne, était la gardienne sacrée des gisements d'émeraudes convoités par les conquistadores.

L'Histoire la décrit le front ceint d’un somptueux diadème d’émeraudes, à la valeur inestimable...

emeraude1

Intrigué puis fasciné par cette reine qui a ensuite disparu mystérieusement des Chroniques historiques, Luc, après des recherches à Séville pour retrouver sa trace, se rend en Colombie au ceur de l'ancien empire des Indiens Muzo.

C'est là que se dresse un village, la Catorce, (Quatorze), lotissement minier où, à côté de la mine officielle, creusent des milliers de guaqueros, mineurs victimes de la "fièvre verte", comme, en leur temps, les Conquistadores à la recherche de l'Eldorado...

Sympathique à cause de sa conviction, accepté par le village et la belle Rosario, reine de ce monde interlope, Luc décide néanmoins de quitter l'endroit pour gagner le cœur de la Sierra Nevada, plus proche de ses recherches.

Il se rend dans la majestueuse Cordillère, sanctuaire des Indiens Kogis.Que de péripéties ensuite : pris en otage par les guerilleros, accueilli par les Kogis, survivants et gardiens de la Cité Perdue, Luc devra accomplir un véritable parcours initiatique pour trouver sa vérité....

Les personnages :

emeraude2Un des intérêts du livre réside en tous ces gens que nous cotoyons : patronne de maison close au grand coeur, Parrains de cette Mafia esmeraldienne, guerilleros meurtriers et fraternels, Indiens gardiens de la vérité historique et de tradition séculaires, garants du sol, de la lune et des étoiles contre le monde matérialiste des "petite frères" gaspilleurs de l'Univers...

La légende :

"El Dorado" : ( le doré) C'était le nom d'un chef indien qui, une fois par an, le corps enduit de miel ou de résine et recouvert de poudre d’or, était conduit sur une barque en roseau, ou, au centre du lac de Guatavita.

Aux premières lueurs de l’aube, l’Eldorado plongeait dans le lac faisant offrande de sa parure dorée au Dieu des Dieux, Chiminigaga, père de tout ce qui existe. En même temps, le peuple assemblé sur les berges jetait des perles d’or et des émeraudes dans l’eau du lac. Les conquistadors ont cru que c'était le nom d'une région,d'où cette ruée vers l'or et l'émeraude qui nous est régulièremenrt contée dans les films ou les romans...

L'auteur :

Jean Bertolino : Avec son frère Daniel, il est tombé tout jeune dans le voyage et le reportage après avoir gagné une bourse Zellidja dans les années 1960.

Chaque année, une centaine de jeunes de 16 à 20 ans s'engagent dans des voyages en solitaire, loin de chez eux, à la rencontre des autres, grâce aux bourses de voyage Zellidja. Jean, ensuite, a suivi une formation de journaliste.

Il a collaboré à de nombreux quotidiens français tels que Le Monde et Le Figaro. Grand reporter au journal La Croix, il a obtenu le Prix Albert-Londres" pour son travail d’information sur la guerre du Vietnam, la guerre des Kurdes en Irak, la Chine et le Cambodge, avant de devenir correspondant attitré à TF1, parcourant le monde de l’Amérique Latine au Moyen-Orient, au gré de reportages dans des contrées parfois hostiles.

Il a aussi été le producteur de l'émission de reportages télévisés 52 sur la Une... Fort de ces expériences et de ses voyages à travers la planète, Jean Bertolino s’est mis à l’écriture romanesque depuis plusieurs années, et nous offre avec Furia-Tena son dixième roman.

Conclusions :

bertolino furatenaDès le début du roman, nous entrons dans une aventure haletante et dépaysante, pour une époustouflante chasse au trésor toute en rebondissements.

Mais aussi un grand bonheur de lecture : nous visitons un pays magnifique. Les descriptions des paysages sont somptueuses, les habitants attachants dans leur diversité ; le sort des Indiens Kogis " vestiges vivants d'une culture et d'une spiritualité exceptionnellement sauvegardées des influences extérieures" (p. 381), et de leur message, qui sort du cadre romanesque pour nous projeter dans la réalité, nous interpelle avec force...

Avec le héros, nous voyageons dans l'espace et dans le temps, dans la réflexion sur notre planète et son devenir, sur les errements des hommes à la conquête de la richesse ou du pouvoir face à l'envoutante leçon de vie des Indiens précolombiens ...

Ce livre mèle harmonieusement le passé et le présent, le suspense et l'humour, avec des notes passionnantes sur les civilisations chibchas de Colombie : légende, fiction, aventure, dérision, réalité ethnologique et surtout humaine.

Comment aider concrètement les Kogis ? Jean Bertolino, à la fin du roman, nous donne l'adresse internet d'Eric Julien, qui a créé une association pour permettre à ces Indiens de recheter des terres dont ils ont été spoliés et retrouver l'équilibre auquel ils aspirent : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Avez-vous lu ce livre ? Qu'en avez-vous pensé ?