Analyses littéraires

Composantes Principales : Le sujet est en général une sorte de fait divers, apparemment banal et faisant partie de la vie quotidienne, mais qui prend rapidement des proportions inattendues, du fait des circonstances, de ses conséquences et de sa signification.

Partant d’un événement insignifiant, la nouvelle aboutit donc souvent à une " situation limite ", à une véritable crise.

Pourtant ces événements, même très étranges, sont présentés comme réels, vraisemblables quoique inattendus.

Le récit est constitué d’épisodes concentrés sur une période brève, peu nombreux : un seul événement est mené jusqu’au bout de ses conséquences qui s’enchaînent de façon rigoureuse (logique, chronologique) jusqu’à une conclusion qui apparaît comme la conséquence logique des péripéties précédentes.

Les personnages sont aussi peu nombreux. Ils ne sont pas décrits en détail : leur portrait moral ou physique se concentre sur un trait principal, qui sera poussé jusqu’à ses conséquences extrêmes.

Le décor, de même rarement décrit en détail, ne présente que les aspects indispensables à la compréhension ou à l’effet qu'il cherche à produire sur le lecteur (humour, suspense, fantastique…).

Quant au style, on y retrouve souvent le mêmes constantes :

- sobriété et précision (Il y a peu d’effets inutiles : l’auteur vise l’efficacité),

- vivacité : il cherche à faire participer le lecteur au déroulement des événements,

- familiarité : il intervient au cours du récit pour souligner l’importance ou la signification d’événements rapides, qui pourraient nous échapper.

En conclusion :

La nouvelle permet donc de faire ressortir le sens d’événements qui paraissent habituellement insignifiants, elle nous découvre l’étrangeté cachée de notre monde quotidien.

Une courte bibliographie :

La nouvelle est souvent le support de récits humoristiques, (Alphonse Allais, comme, par exemple, le vol du grand escalier de l'Opéra ou l'Affaire Blaireau ; Mark Twain : Ma Montre, la Célèbre grenouille sauteuse du comté de Galavaras, etc.)

- policiers, (Roald Dahl :Bizarre, bizarre, qui combine les genres policier, fantastique et humour noir ; Sir Arthur Conan Doyle et de nombreuses aventures de Sherlock Holmes)...

- merveilleux, (contes et légendes de l'Antiquité à nos jours, et transmis de génération en génération dans toutes les civilisations de Monde...: les Contes de Perrault, de Grimm, pour n'en citer que quelques-uns, les Contes des Mille et une nuits venus d'Orient, les contes ou légendes d'Afrique, d'Asie, d'Amérique, d'Océanie...),

- fantastiques, (Edgar Poe : les Histoires extraordinaires, Maupassant : le Horla, Kafka, Buzzati : le K, Mérimée : La Vénus d'Ille...),

- exotiques, pour nous, c'est-à dire des récits "venus d'ailleurs", comme ces contes danois contemporains de JØrn Riel : Racontars arctiques, ou la trilogie de La maison de mes pères, entre merveilleux, fantastique, policier et humour...

ou ces récits sud-américains qui nous plongent dans "l'enfer vert amazonien" : Anaconda, ou Contes d'amour, de folie et de mort d'Horacio Quiroga...

- ou, aussi, de science-fiction (Bradbury : les Chroniques martiennes, Asimov...)

Avez-vous lu des nouvelles ? Qu'en avez-vous pensé ?