Préparation aux concours paramédicaux

Note : Ce manuel a été rédigé en 2003. Cela peut sembler ancien, mais l'analyse d'un texte et la culture générale restent l'analyse d'un texte et la culture générale, et, dans l'ensemble, les épreuves restent les mêmes sur de nombreuses années. Seuls, les exemples peuvent varier suivant le cours de l'actualité. Il faut impérativement se tenir au courant de ce qui se passe dans notre pays et dans le monde !

Pour réussir l'épreuve de culture générale

reussirUn extrait du manuel : Pour réussir l’épreuve de culture générale

Editeur Médecine-Sciences Flammarion juin 2003

ISBN 2-257-10978-3

Comment ne pas confondre, lors de l’analyse d’un texte proposé au concours, l’information objective et le commentaire ajouté par l’auteur…

Les textes proposés sont en général tirés d’articles de presse, de livres ou de revues scientifiques.

Leurs auteurs peuvent y mêler des informations et des commentaires personnels : il faudra savoir les différencier pour mieux analyser le problème qu’on vous posera.

L’information désigne les événements et les faits qu’on porte à la connaissance du lecteur ou de l’auditeur. L’information se doit d’être la plus complète possible, la plus concrète, la plus objective. Elle s’appuie souvent sur des connaissances indiscutables, des faits avérés, des informations chiffrées.

Le commentaire nous livre une interprétation des faits rapportés. Il part de remarques, de réflexions, d’explications personnelles de l’auteur, pour aider à comprendre et partager ses sentiments, son point de vue. Le vocabulaire en est souvent abstrait.

Exemple :

"Trois hommes, depuis trois jours, tournent autour de la lune. Je ne veux pas savoir si ce sont des Américains ou des Russes : ce sont des hommes.[…]

Comment ne s'inclinerait on pas, à cette heure, devant la puissance inventrice et novatrice de la science, et non seulement parce que cette puissance exprime le génie humain dans ce qu'il a de plus irréfutable, mais aussi, et peut-être surtout, parce que, ainsi que le rappelait naguère Jacques Monod, après Albert Bayet, elle témoigne de vertus essentiellement morales : amour désintéressé de la vérité, conscience professionnelle, discipline ascétique, probité scrupuleuse dans la recherche des faits et dans l'utilisation des résultats.

Oui, devant ce chef-d’œuvre de la connaissance et de l'éthique que représente un tel achèvement matériel, nous ne pouvons qu'applaudir.

Mais, au risque de scandaliser quelques-uns, je ne cacherai pas que, pour ma part, je me sens obligé de mettre une sourdine à mon applaudissement. Car on doit quand même se demander si vraiment c'est à bon escient que les plus précieuses qualités morales et intellectuelles de l'homme ont été mobilisées pour la réussite d’un tel exploit.

Je sais que, ce disant, je vais passer pour un terre-à-terre, mais peu m'importe. "

Texte extrait de : Jean Rostand, in Discours à l’ONU du 24 décembre 1968, « Des hommes autour de la Lune… » (Editions des Citoyens du monde et l’Union pacifiste de France)

Analyse :

Dans cet extrait, le commentaire de l’auteur est omniprésent, nous avons mis en italiques et souligné quelques-unes de ses interventions les plus apparentes :

¨   l’emploi du conditionnel, qui introduit le doute,

¨   l’alternance « on » : opinion généralement admise, avec le « je » : idées personnelles de l’auteur – augmenté par des locutions personnalisantes « pour ma part », « je sais que, ce disant », « peu m’importe »

¨   la forme interro-négative « comment ne s’inclinerait-on pas… », formule ironique par la distance qu’elle met entre l’affirmation et la question (non mais, vous croyez vraiment ?)

¨   la relation logique introduite entre deux paragraphes par le « mais », conjonction clé de l’opposition.

¨   l’emploi de formules restrictives comme les locutions « quand même » ou « ne…que »

¨   l’adverbe « vraiment », qui remet la suite en question …

Toutes ces tournures, assez explicites en elles-mêmes, sont mises au service de l’opinion défendue par Jean Rostand : cet exploit est extraordinaire, mais au moment où il a été accompli, il y avait sur notre terre d’autres urgences prioritaires, que l’auteur explique et développe dans la suite de son discours.

Un exercice à faire pour s’entraîner :

- Apportez, par des commentaires, une nuance méliorative (positive) puis dépréciative (négative) aux informations suivantes :

Suivez cet exemple : cette loi vient d'être votée = enfin, cette loi vient heureusement de paraître / cette malheureuse loi a quand même été votée...

¨   La TVA réduite intéresse les agriculteurs

¨   Les médecins du Calvados sont en grève

¨   Etudiants squatters se battent contre la cité U

¨   La consommation des ménages s'est consolidée en 2001

¨   La dépénalisation du cannabis étudiée en Europe

¨   Le Japon relance la chasse à la baleine

Pour la réponse, se reporter au manuel !